•  

    Lugn Suldreens, version améliorer du nom de son ancêtre, Llug, vivait dans sa tribu avec sa mère et sa sœur, Elyse. Ils avaient déclencher un pouvoir leurs donnant une force surhumaine pour Lugn, et un puissant sort de charme pour Elyse. Lugn étant devenu chef, il répondis à l’appelle d'un certain Vercingétorix contre Jules César. Sa sœur, aussi brave et forte qu'un homme, le suivis au combat. Ils remportèrent Gergovie avec le jeune chef, mais soufrèrent de la famine à Alésia. Finalement, les troupe de Vercingétorix se soumirent, et Lugn et Elyse emporter à Rome pour le triomphe de César. Lugn tenta de s'échapper lors du trajet, mais ne réussi guère. Pour le punir, dès leurs arriver à Rome, César l'envoya dans l'arène avec neuf autres. On raconte qu'il à tué à main nu huit lion, mais que le neuvième le vaincu. Elyse, Vercingétorix et les autres furent garder pour le triomphe. Très triste de la mort de son frère, Elyse pris officiellement le titre de cheffe de sa tribu. Ils furent exubérer comme trophée, et ils se montrèrent fier et noble, refusant de paraître terrifier. Leurs destins étaient de tous mourir à la fin du triomphe, mais Vercingétorix ne fut pas annoncé mort, et Elyse fut sauver par un riche sénateur romain qui en été tombé amoureux. Il lui apprit à parler latin, grec et égyptien. Un jour, il lui demanda la traduction de son nom, et la belle femme lui répondis avec défi : "Nobiles !", sang pur en latin. Il l'affranchie, l'adopta et lui donna le nom de Lucia Nobiles, "La lumière du sang pur". Le sénateur avait un autre esclave, un gaulois nommer Alecomaros. Lucia Nobiles tomba régulièrement enceinte, mais elle ne dit à personne qui était le père entre le sénateur et Alecomaros. On ne sait pas si elle le savait elle même. Lorsque son fils ainé, Julius Tullius Jakk, eu 15 ans, elle vint supplier le romain de lui permettre de rentrer chez elle. Il souligna que faire le chemin avec des enfants si jeunes (15 ans, 13 ans, 12 ans, 10 ans, 9 ans, 7 ans, 5 ans et 1 ans) était pure folie, puis accepta, et lui donna Alecomaros. Le sénateur donna à Julius Tullius Jakk un sceau qui se portait en bague avec un beau "N", comme "Nobiles". Enfin, il donna à Lucia Nobiles une bague en or et émeraude. Il lui fit promettre de revenir. Elle promit, et partie. Elle ne considéra jamais Alecomaros comme un esclave, mais plutôt comme un frère, puis comme un compagnon. Elle arriva enfin chez elle. Mais ses deux plus jeunes enfants, Flavia Lucia et Marcus Tullius Gallico, ne survécurent pas. C'est avec six enfants affamés, un compagnons ne parlant pas la langue et des vêtements déchirés qu'elle arriva dans la tribu dont elle était la cheffe. Tous les avaient accompagner jusqu’à la hutte de sa mère, qui l'a reconnu. Pour les accueillir, elle fit faire une grande fête. Tous pleurèrent la mort de Logan Suldreens, mais acclamèrent les six héritiers de la nouvelles chef, Julius Tullius Jakk, Julia Lucia, Elysa Lucia, Titus Tullius Lugn, Léonie Lucia et Casius Tullius Gallico, respectivement renommés Jakk Nobiles, Julia Nobiles, Elyse Nobiles, Lugn Nobiles, Lucia Nobiles et Casiu Nobiles. La cheffe Elyse Lucia Nobiles vécu longtemps et marqua sa tribu par son esprit de stratège-née. Lorsqu'elle mourut, son fils aîné lui succéda, et raccompagna son corps à Rome. On l'enterra aux cotés du sénateur qui lui avait sauver la vie, et non dans sa terre d'origine. Mais au moins, elle avait tenus sa promesse. Elle était revenu à Rome, et y resterais pour l'éternité...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique