• Chapitre 21

  • Nuage de Lionne se sentit envahir par une haine sans nom. Elle acheva son adversaire et se jeta sur le blaireau qui menaçait à présent les reines. La bête lâcha un couinement menaçant. Mais la novice ne l'entendis pas. Ses coup étaient portés par une si grande rage qu'elle ne sentait plus rien. Elle faisait des attaque osées, trop complexe pour avoir été expliquer par ses deux mentors. Elle avait l'impression de savoir parfaitement ce qu'allait faire le blaireau, et empêchais chacune de ses actions.                                                                              Nuage de Lionne ne se souvint pas compte du coup de grâce qu'elle porta au blaireau. Quand elle repris ses esprits, elle était couverte de sang, mais pas du sien. Un cadavre de blaireau se trouvait devant elle. La novice remarqua que Cœur d'Or n'était plus dans la pouponnière. Paniquée, elle se jeta dans la bataille et fit fuir le blaireau qui attaquais Nuage de Soleil et Nuage Noir.

    - Où est Cœur d'Or ? cria-elle.

    - Je l'ai fais sortir pas le coin où on fait ses besoins. Elle est allée chercher de l'aide ! lui répondis Nuage de Soleil.

    Nuage de Lionne acquiesça et alla aider Nuage d'Argent et Nuage de Sable pendant que ses frères s'attaquèrent à un autre blaireau.                                      Au bout d'un moment, la fatigue était palpable chez les chats. Nuage de Lionne voyait ses camarades se faire blesser de plus en plus, et leurs ennemis exalter. Nuage d'Argent s'est fait éjecter par son adversaire, et le bruit de ses os cassés à résonner dans toute la combe. Nuage de Poussière et Nuage de Nuit, malgré leur courage et leur force, saignait et avait des blessure partout. Le pelage immaculée de Nuage de Braise était consteller de tache rouge. Nuage de Lionne avait été touchée près d'un œil et ne voyait plus que d'un. Nuage de Sable et Feuille de Lys n'étant pas des guerrière, étaient gravement blessée.               Alors que tout semblais perdus, un cri de guerre retentis dans la combe : Étoile de l'Aigle, Étoile de Jais et leurs guerriers se précipitaient dans le camp, accompagnés par Cœur d'Or. Nuage de Lionne cru d'abord à une attaque, avant de s'apercevoir qu'en fait, les nouveaux venus s'attaquaient aux blaireaux et au renards. Grâce à cette aide inespérée, les chats vainquirent leurs adversaires. Les infâmes créatures s'enfuir sans demander leur reste. Le silence arriva enfin dans la combe. Nuage de Lionne s'avança clopin-clopant devant les deux meneuse adverse. Tous les chats s'écartaient sur son passage, et Nuage de lionne se demanda pourquoi. Enfin arriver au niveau des femelles, elle s'écrasa par terre dans une profonde révérence.

    - Le Clan du Tonnerre vous sera éternellement reconnaissant.

    - C'était naturelle, répondis Étoile de l'Aigle.

    - Vous vous êtes tous bien battus, rajouta Étoile de Jais. Vous...

    - Que se passe-il ici ? la coupa une voix cassante.

    Étoile de Mer se tenait dans l'entrée du camp, avec Fleur de Pluie, Aile d'Alouette, Épine de Sapin, Tempête de Neige, Pelage de Bronze, Lac, Griffe de Sable, Crocs de Serpent, Nuage de Crécerelle, Nuage de Châtaigne, Nuage de Jais.

    - A ton avis ? railla Étoile de l'Aigle.

    Étoile de Mer observa mieux la combe, et remarque les cadavre d’animaux.

    - Que s'est-il passé ? répéta-il plus doucement.

    - Des renard et des blaireau nous on attaqués, puis Étoile de Jais et Étoile de l'Aigle nous sont venues en aide, répondis Feuille de Lys.

    - Où est Douce Bruine ? demanda Nuage de Poussière Elle était partie avec vous.

    Les guerriers se regardèrent, embarrassés et triste.

    - Où est Douce Bruine ? insista le félin.

    - Les trois blaireaux nous ont amener dans un guet-apens. Deux renard nous attendaient. Douce Bruine n'a pas survécu.

    Nuage de Poussière s'affaissa. Nuage de Lionne se détourna pour cacher ses larmes. Les autres sanglotaient doucement.

    - Nous avons un mort, annonça-elle. Petit Givre.

    - Non... gémit Crocs de Serpent en se précipitant vers Cœur d'Or, sa compagne.

    - Merci de votre aide, fit Étoile de Mer aux deux meneuses.

    - Nous allons vous laissez. A la prochaine Assemblée.

    - C'est ça...

    Elles se retirèrent avec leurs guerriers.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique