• Dans une vaste grotte, toute la tribu était réuni. Les chasseresse discutaient entre elles, pendant que les jeunes mâle leurs tournaient autour. Les lionceaux couraient dans tous les sens, et les adultes souriaient doucement. Soudain, un tapis de lianes bougea, plongeant la grotte dans le silence. Un vieux lion, aux yeux globuleux, probablement aveugles. Il se dirigea vers le reste de la tribu, et s'assit à la vue de tous. Il prit la paroles d'une voix vieille de plusieurs siècle, pleine d'eau et de roche.

    - L'histoire que je vais vous conter, vous la connaissez. On vous la racontais avant, lionceaux. Vous la raconter à votre progéniture. Et, à chaque fois, vous dites : "Faites attention, la méchante Hekima va venir vous manger." Plus vous dites ça, plus Hekima devient la méchante de l'histoire. Mais il n'en a pas toujours été ainsi. Voici la version originale, la vraie histoire tragique, celle d'Hekima, qui a du choisir entre son amour et sa tribu. Voici une histoire où il n'y a ni blanc ni noir, ni ombre ni lumière, ni gentils ni méchants. A vous de décider quel rôle dois joué les personnages dans votre interprétation.

     

    "A la Terre des Lions, le roi était Vyeo. Il dirigeai son royaume avec sa sœur jumelle, Athéna. Athéna était réputé pour son intelligente et sa sagesse. De tous les coin du royaume, des carnivores aux herbivores, des lions aux hyène, du plus grand des éléphant à la plus petite des fourmis, Athéna était respecté, et demander. Athéna avait une fille, de qui, on ne savait pas, mais ce n'était pas le problème. Sa fille se nommait Hekima, et on la disait autant, sinon plus intelligente que sa mère. Hekima était très proche de son cousin, le fils de Vyeo, Bahari, et de trois autres lions : Malkia, une lionne blanche, Kahawia, aux yeux océans, et Nishati, le guerrier énergique. Hekima savait que Bahari avait des vu sur Malkia, et en était ravie. Elle vivait la belle vie, avec ses amis, au cœur de la tribu, dans l'espoir d'un jour devenir reine à la place de sa mère. Puis, un jour, arriva à la tribu un grand lion noir, se disant solitaire et sans foyer. Vyeo l'accueilli sans se douter de rien. Il s'appelait Nzuri. Le bon, selon son nom. Hekima commença par ne pas faire attention à lui, et partie chasser. Mais elle fut attaquer par un troupeau de hyène qui mourrait de faim. Elle se bâtie avec courage, mais allait perdre quand Nzuri arriva, et à sa suite, Bahari. Les deux mâles bâtèrent les hyène, et sauvèrent Hekima. Pourtant, jamais Nzuri ne fut admis dans le petit cercle privé que formaient Hekima, Bahari, Malkia, Kahawia et Nishati. Et ce fut à ce moment là qu'Hekima commença à tomber amoureuse de lui. Mais lui ne la regardais presque pas. Presque. Il allait parfois lui parler, et lui poser des question sur le couple royal. Mais, sans le vouloir, Hekima l'aimais de plus en plus. Il était populaire parmi les autres lions, mais sans plus. Et un jour, un autre solitaire arriva au royaume, déclarant que Nzuri était de la tribu du soleil levant, ennemie à celle de la terre des lions. Vyeo fit venir Nzuri devant lui et sa sœur, et lui demanda :

    - De quelle tribu es-tu, Nzuri ?

    - De celle qui m’accueille, répondit-il. Vous m'avez accueillis, je vous serais fidèle.

    Vyeo le croya. Mais pas Athéna. Elle manipula son frère, et fit en sorte que Nzuri fut bannis de la troupe. Hekima s'opposa fortement à cette solution, mais n'avait pas voix au chapitre. Elle pensait ne plus jamais revoir Nzuri. Mais, quelques années plus tard, alors qu'elle chassait en pleine nuit, elle le vit : un grand lion noir, qui était assis, et qui l'attendait. Elle se dirigea vers lui. Il lui sourit, et Hekima sentit son cœur s'envoler. Elle l'aimait toujours, et il ne l'avait pas oublier.

    - Bonsoir, Hekima. Comment ça se passe, chez vous ?

    - Bien, répondis posément Hekima.

    Puis, elle laissa échapper : 

    -Tu me manque.

    Nzuri sourit à nouveau, puis lui fit croire qu'il l'aimait. Hekima était aux anges. Alors, elle promit de tout faire pour lui. Nzuri redevint sombre, elle lui raconta sa vie : Il était un petit lionceau heureux, jusqu’à ce que des lions vinrent, et tuèrent ses parents. Nzuri se retrouva donc seul pour toujours.

    - Quelle horreur ! s'écria Hekima. Et tu veux te venger ?

    - Evidemment. Mais, mon amour, les deux lions qui ont ordonné la mort de mes parents sont... Athéna et Vyeo.

    Quelques jour plus tard, on retrouva Vyeo et Athéna gisant dans une mare de sang. Bahari et Hekima devinrent chefs de leur tribu, et personne ne sut qui les avait tués. Oh, on soupçonnait bien les lions de la tribu du soleil levant. Mais on n'avait aucune preuve. Un lionceau était plus affecter que les autre par la mort de Vyeo. C'était le petit frère de Bahari. Et il le jura, il se vengerait de la tribu du soleil levant. Quand il fut devenu grand, il parla de son projet de vengeance à Hekima. Il lui dit qu'il allait se faire accueillir par la tribu du soleil levant, et là, trouver un moyen de tué son chef. Qui s’avérait être Nzuri. Hekima l'aimait encore. Pourtant, pour ne pas éveiller de soupçons, elle accepta, mais partis discrètement vers les terres ennemis. Elle se fit arrêter par un patrouille, et demanda à être conduit à Nzuri. Son cœur s'emballa encore une fois en le voyant, régnant en maître sur ses sujets.

    - Laissez-moi seul avec elle, fit-il.

    Et tous se retirèent.

    - Que viens-tu faire ici ? demanda-il.

    - Te dire adieu. Je n'ai pas eu l'occasion de la faire la dernière fois.

    Il eu un rire sans joie.

    - Tu veux dire la fois où tu as tué Vyeo et Athéna ?

    - Exactement. Alors, adieu, Nzuri. Tu es le seul lion que je n'ai jamais aimé, et que j'aimerais toujours, même après ta mort.

    - Ma mort ? fit-il, amusé. 

    Hekima ne prit pas la peine de répondre, et sortis. Des lions voulurent l'arrêter, mais Nzuri cria : 

    - Laissez-là partir.

    Le petit frère de Bahari mit son plan à l'oeuvre. Il se fit accueillir par la tribu du soleil levant, mais Nzuri le reconnu, et le tua. Il le rendit à Hekima, qui dut le ramener à Bahari. Fou de rage, ce dernier déclara la guerre à la Tribu de Soleil Levant. Tous allèrent combattre. Pendant la bataille, Hekima vit soudait Nzuri aux prises avec Malkia, sa meilleure amie, et la compagne de Bahari. Craignant pour la vie de Nzuri, car Malkia était une redoutable guerrière, Hekima tua Malkia. Mais Kahawia la vit faire. De retour à la terre des lions, elle accusa Hekima du meurtre de Malkia, et de celui d’Athéna et de Vyeo. Et même de celui du frère de Bahari. Bahari se jeta sur Hekima dans l'intention de la tuer, mais avant de mourir, Hekima dit : 

    - Attention à la plus grande menace pour notre clan... Ce n'est pas les inondations, ni la sécheresse, ni même la Tribu du Soleil levant... Non, la plus grande menace pour notre clan, c'est l'amour. Prenez garde, lions, de ne pas vous attacher à un être mauvais. 

    Et là, elle mourut, sans que Bahari n'eu à intervenir. On découvrit plus tard qu'elle avait eu un lionceau avec Nzuri, et qu'elle l'avait abandonné dans la savane. Kahawia le recueillis, et le nomma Kumbu, qui voulais dire "souvenir", ou "mémoire". Puis, un jour, Nzuri vint à la Terre des lion, et demanda le petit. Bahari tua Nzuri de ses propres griffes. Quelques années plus tard, la fille que Nzuri avait eu avec une autre lionne jura vengeance. Et ne mourra qu'après l'avoir obtenu."

    - C'est un cercle vicieux. Et tous ça, parce qu'une jeune lionne était tombée amoureuse du mauvais lion. Prenez-en de la graine. On ne peut faire disparaître un sentiment d'amour, car c'est la seule chose qui peut résister à tout. Mais on peut le cacher, le camoufler, ce qu'Hekima n'a jamais réussi à faire. Et, à cause de ça, les deux tribus ont faillis disparaître. Il a fallu qu'elles deviennent une et unique tribu pour survivre. Ce que nous somme à présent. La Tribu Réunifiée.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique